Tag

Événements

 

En 2007, l’Ancien Vice-président des États-Unis, Albert Arnold Gore, a obtenu le prix Nobel de la Paix pour son film « Une vérité qui dérange ». Aujourd’hui, il faut admettre que les Conférences Annuelles sur le Climat qui se sont succédées n’ont pas apporté d’avancées concrètes à la hauteur des bouleversements actuels.

Le Big Data met en relief des sens cachés dans un déluge de données constant. On parvient ainsi à faire apparaître en plein jour, à rendre visible, des phénomènes qui étaient jusqu’ici soit mal compris, soit négligés, soit tout simplement ignorés.

L’Open Data va être déterminant dans le combat mondial contre l’augmentation des températures moyennes. Pour accélérer la lutte contre le réchauffement planétaire, il est urgent que les institutions publiques rendent leurs données accessibles à tous.

L’objectif, faire apparaître des informations en montrant des corrélations, les mécanismes sous-jacents d’associations insoupçonnées mettant en évidence des choses sous un angle nouveau et inattendu […]

Pour en savoir plus, me contacter.

banner-remi-longuechaud

L’Open Labs du CEA de Grenoble accueille 160 participants, 2 invités d’honneur, 50 conférenciers, 24 bénévoles, plusieurs stands et ateliers pour deux jours. Du 3 au 4 juillet 2018, l’Open Labs se transforme en un lieu de rencontres et de partages autour des technologies de l’innovation appliquées aux bouleversements climatiques.

Vous pouvez accéder au programme ici.

IdeasDays 2018 : 160 participants, 2 invités d’honneur, 50 conférenciers, 24 bénévoles, plusieurs stands et des ateliers : http://www.ideas-days.com/ Cliquez pour tweeter

 

L’édition 2018 accueillera Jean-Louis Etienne, explorateur français et premier homme à avoir atteint le pôle nord en solitaire, qui viendra présenter son Polar Pod. Durant ces deux journées, plus de 12 thématiques seront traitées au cours des 39 conférences, sur les mobilités du futur à la mode, en passant par le biomimétisme ou encore la robotique et l’intelligence artificielle.

Vous pouvez accéder à la billetterie ici.

Je participe à l’édition 2018 pour une présentation dédiée à l’Intelligence Artificielle appliquée au climat, le mercredi 4 juillet de 11h30 à 12h00. En espérant vous y retrouver nombreux.

 

Depuis ces 10 dernières années, nous avons pu constater l’explosion quantitative de la donnée numérique qui nous a contraint à de nouvelles manières de voir et d’analyser notre monde. Cette explosion, caractérisée par le « Big Data », a favorisé l’émergence de l’Intelligence Artificielle.

Comment cette technologie va augmenter notre capacité à imaginer, concevoir ou encore résoudre des problématiques déterminantes pour l’avenir de l’humanité ? À quels enjeux économiques, législatifs, environnementaux notre société va-t-elle faire face ? Comment l’éducation va jouer un rôle crucial dans la réduction des inégalités intellectuelles ? Et finalement comment l’humanité doit-elle se préparer afin que l’Intelligence Artificielle ne devienne pas une menace irréversible ?

Durée : 1 heure + 15 minutes de questions/réponses

Conférence : L'Intelligence Artificielle, vers un âge augmenté, par @remilonguechaud Cliquez pour tweeter

 

Extraits de la conférence

_______

Vous souhaitez organiser une conférence sur l’Intelligence Artificielle dans votre entreprise ? Me contacter.

L‘énorme quantité de données, appelée « Big Data », ouvre de nouveaux champs d’études, avec un traitement des informations à la fois graphique et analytique.

Les réseaux sociaux influencent même désormais les urnes et le fonctionnement de nos démocraties. Au sein de ces médias de multiples phénomènes collectifs s’auto-organisent, avec des règles qui diffèrent de celles des médias traditionnels. La transmission de l’information est décentralisée et horizontale. Certains messages ont des caractères viraux et les acteurs de l’information se sont démultipliés.

Une donnée c’est à la fois un texte, une image, une vidéo, un son. Mais c’est aussi nos clics, notre activité sur nos téléphones, notre vitesse de lecture d’un article, le temps passé sur un site, etc … C’est un ensemble d’informations associées à des individus identifiables.

 

L’intelligence artificielle :

Dans les années 50, l’objectif de l’informatique était de faire des calculs et la technologie était là pour optimiser le temps d’exécution de ces calculs. L’analyse de données est un domaine dans lequel le cerveau humain se retrouve rapidement limité, contrairement à une machine.

Dans les années 70, on a voulu développer les compétences des machines en leur apprenant à faire des actions que les humains exécutent quotidiennement et simplement. Des analyses cognitives et notamment l’analyse d’images. L’objectif a donc été de développer des systèmes capables d’imiter l’intelligence.

Par la suite, les hommes ont voulu donner à leurs machines des caractéristiques propres à l’intelligence humaine. L’intelligence artificielle est née. Pour cela, il a fallu mettre en place des systèmes capables d’apprendre automatiquement à partir de données, et surtout à partir d’exemples pour favoriser l’apprentissage en autonomie de leur environnement.

 

Une société en mutation :

Ces données exponentielles et la technologie toujours de plus en plus performante dans l’analyse de données, ont modifié en profondeur notre environnement économique, sociale et législatif. Le « big data » permet aujourd’hui de prévenir, de prédire et d’optimiser de nombreux secteurs comme le tourisme, les médias, le renseignement et la santé.

 

Pour conclure :

Ces données que l’on met quotidiennement sur internet, sont aujourd’hui utilisées par les états et les entreprises. Leurs utilisations apportent de nouveaux services et de nombreux bénéfices aux concitoyens. Mais ces changements apportent également des risques inédits en terme d’atteinte aux libertés individuelles. Aujourd’hui, avec l’augmentation exponentielle du « big data » et l’utilisation qu’en font les plateformes, l’objectif est de trouver un équilibre entre le respect des droits fondamentaux, les intérêts économiques et enfin les impératifs de sécurité publique.

Suite à ma participation au concours « WebGénération », réunissant des participants de toute la France,  j’ai eu l’honneur d’être choisi parmi les 10 finalistes pour la finale du « Webdesign International Festival ».

Depuis près de 10 ans, le WIF se présente comme un rendez-vous international majeur des professionnels du design interactif. Ce festival, d’une durée de 3 jours, réunit des personnalités du monde du web, traitant d’actualités en lien avec l’innovation numérique.

À l’occasion de la 5ème édition, 12 conférences et 18 ateliers ont réuni l’écosystème, régional, national et international (15 pays), du domaine du digital. Ces conférences offrent des perspectives sur la façon dont le design interactif contribue à l’innovation économique, sociale et culturelle.

Le WIF s’adresse également aux décideurs qui souhaitent mieux comprendre les apports du design interactif à leurs problématiques et en saisir les opportunités pour améliorer leur compétitivité.

Des équipes internationales ont du imaginer et développer pendant 24h, des prototypes d’interfaces à partir du thème suivant : « En matérialisant votre réflexion par un prototype d’interface ou de service, imaginez le futur de l’école ».

Le WIF en quelques chiffres :

  • 10 ans d’existence
  • Une communauté de 3 000 designers
  • 15 pays représentés
  • 105 compétiteurs finalistes venus de 15 pays
  • Un site web consulté par 200 000 visiteurs et 728 000 pages vues (2010)

Découvrez le programme du WIF 2012.